Les chroniques

Le 18 janvier 2012
 


 L’amour en héritage

(Texte de Martine Marcoux)

  

Son nom est Aby
C’est elle que j’ai choisie
J’ai reçu ce présent
Je ne peux exprimer ce que je ressens

Après un cancer du sein
Heureusement déjà loin
Pour moi ce bel animal
A une valeur sentimentale

Elle a changé ma vie
Ce fut pour moi une vraie thérapie
Pour moi elle n’a pas de prix
Un peu grâce à elle je revis

Après quelques mois
Je n’en revenais pas
À l’intérieur d’elle un bébé
Un beau trésor caché

Aby très maternelle
Ne voulait qu’on s’approche d’elle
Le temps a passé
Elliot j’ai baptisé

Déjà tout petit
Il s’habituait à tous les bruits
Avec moi je l’amenais
Avec elle il apprenait

Hiver comme été
Nous marchons dans les boisés
Beau temps
mauvais temps

Rien ne m’arrête
Je suis toujours prête
Pour faire une randonnée
Dans nos beaux sentiers

Je les aime passionnément
Je les remercie de m’aimer tout autant
Têtes baissées
Ils se penchent pour m’embrasser

L’œil vif
L’oreille attentive
Avec eux je parade
Je souris aux gens qui nous regardent

Des cavaliers d’un peu partout
Plusieurs de chez nous
Avons fait une représentation
Quelle belle exhibition!

Avec Aby sur les Plaines d’Abraham
Dans tout ce vacarme
Une semaine inoubliable
C’était inimaginable

Avec elle j’ai arpenté
Sous un ciel étoilé
Dans un décor de lumières
Ha! Que j’étais fière

Le cœur rempli d’émotion
D’entendre monter le son
De cette belle musique
Tantôt un peu nostalgique

Aujourd’hui Aby est tout au bout de son chemin
Ses poumons sont atteints
Cette jument au grand cœur
Je trouve cela de valeur

J’ai beaucoup de chagrin
Mais elle m’a donné son poulain
Beaucoup d’heures j’ai consacrées
Maintenant je peux le monter

Aujourd’hui, Aby avec moi elle partage

C’est ce qu’on appelle l’amour en héritage